NoScript
General.CookieInfo
General.Confirm

Ouganda

L’Armée de résistance du Seigneur : échec et mat ?

Rapport Afrique N°182, 17 novembre 2011

Le manque de volonté politique a contrarié les efforts pour arrêter la saga meurtrière de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), mais la diplomatie vigoureuse menée par l'Union africaine (UA), une offensive militaire immédiate et des initiatives civiles complémentaires peuvent mettre fin au calvaire de milliers de personnes.

Derniers rapports

L’Armée de résistance du Seigneur : échec et mat ?, Rapport Afrique N°182, 17 nov. 2011

Le manque de volonté politique a contrarié les efforts pour arrêter la saga meurtrière de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), mais la diplomatie vigoureuse menée par l'Union africaine (UA), une offensive militaire immédiate et des initiatives civiles complémentaires peuvent mettre fin au calvaire de milliers de personnes.

中文

Le processus de paix pour le Nord de l’Ouganda : continuer sur la lancée, Briefing Afrique N°46, 14 sept. 2007

Les pourparlers de paix entre le gouvernement ougandais et le mouvement rebelle de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) ont évolué dans la bonne direction. Toutefois, les questions les plus importantes, à savoir la justice, la sécurité et les moyens de subsistance, restent encore à régler et passent par des décisions difficiles, notamment en ce qui concerne le sort des chefs de la LRA inculpés par la Cour pénale internationale (CPI).

Nord de l’Ouganda : saisir l’occasion d’instaurer la paix, Rapport Afrique N°124, 26 avr. 2007

Alors que les négociations de paix doivent reprendre le 26 avril dans la ville de Juba, dans le sud du Soudan, on peut encore espérer que le processus de paix qui a débuté il y a dix mois entre l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) et le gouvernement ougandais mette fin à l’un des conflits les plus longs et les plus brutaux en Afrique.

Nord-Ouganda : comprendre et résoudre le conflit, Rapport Afrique N°77, 14 avr. 2004

Pendant près de dix-huit ans, l’insurrection entretenue par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) dirigée par Joseph Kony a généré une grande souffrance dans le nord de l’Ouganda, avec notamment environ un million et demi de personnes déplacées à l’intérieur du territoire.