NoScript
General.CookieInfo
General.Confirm

Balkans

Le premier mois du Kosovo

Briefing Europe N°47 , 18 mars 2008

Un mois a passé depuis que le Kosovo a déclaré son indépendance le 17 février 2008. Les choses se sont généralement bien déroulées mais il existe un risque réel, comme l’ont clairement montré les violences qui ont éclaté le 17 mars dans la partie nord de Mitrovica, que la partition se durcisse de part et d’autre du fleuve Ibar dans le nord du pays et que le Kosovo vienne noircir la liste des conflits gelés dans le monde.

CrisisWatch Nº104

Derniers rapports

Le premier mois du Kosovo, Briefing Europe N°47 , 18 mars 2008

Un mois a passé depuis que le Kosovo a déclaré son indépendance le 17 février 2008. Les choses se sont généralement bien déroulées mais il existe un risque réel, comme l’ont clairement montré les violences qui ont éclaté le 17 mars dans la partie nord de Mitrovica, que la partition se durcisse de part et d’autre du fleuve Ibar dans le nord du pays et que le Kosovo vienne noircir la liste des conflits gelés dans le monde.

русский

Sortir le Kosovo de l’impasse: la responsabilité de l’Europe, Rapport Europe N°185, 21 août 2007

La stratégie privilégiée par l’Union européenne (UE) et les États-Unis, qui consistait à porter le Kosovo à l’indépendance sous la surveillance du Conseil de sécurité des Nations unies a échoué, après la menace officielle de la Russie d’y opposer son veto. Une tension croissante chez les Albanais du Kosovo, qui pourraient bientôt, à défaut d’une autre option crédible, déclarer unilatéralement l’indépendance, laisse entrevoir en Europe le risque d’un nouveau conflit déstabilisateur et violent.

shqipe   srpski   русский

Le nouveau gouvernement serbe tourne le dos à l’Europe, Briefing Europe N°46, 31 mai 2007

La Serbie s'est enfin dotée d'un nouveau gouvernement, mais d'un gouvernment profondément divisé entre des forces pro-occidentales et nationalistes. Confrontée à deux questions fondamentales, celle du statut du Kosovo et celle de la coopération avec le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), elle doit choisir entre une voie vers l’intégration européenne et une autre vers l'isolationnisme.

Kosovo: pas de meilleure solution que le plan Ahtisaari, Rapport Europe N°182, 14 mai 2007

Le débat sur le futur statut du Kosovo a atteint un tournant crucial. Le Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) a commencé à travailler à l’élaboration d’une résolution préliminaire devant déterminer le futur statut de ce territoire et qui pourrait être soumise au vote dans les prochaines semaines.

shqipe   srpski   русский

Une nouvelle stratégie d’engagement international pour assurer l’avenir de la Bosnie, Europe Report N°180 , 15 févr. 2007

Étant donné la confusion qui caractérise la politique internationale en Bosnie, il est aujourd’hui nécessaire de développer une nouvelle stratégie d’engagement dans ce pays. L’actuel Haut Représentant, dont les résultats en 2006 ont fait l’objet de nombreuses critiques, a annoncé le 23 janvier dernier qu’il partirait d’ici le milieu de l’année 2007. Le Conseil de mise en œuvre de la paix (le PIC), auquel ce dernier rend compte et qui est responsable de la mise en œuvre des accords de paix de Dayton, se réunira le 27 février prochain pour décider de la marche à suivre en Bosnie.

русский

Statut du Kosovo : les prochains mois seront difficiles, Briefing Europe N°45, 20 déc. 2006

En novembre 2006, l’Envoyé spécial des Nations unies Martti Ahtisaari a annoncé que la présentation de sa proposition de statut définitif pour le Kosovo serait quelque peu retardée en raison des élections qui auront lieu en Serbie le 21 janvier 2007. Il se pourrait que ce retard ne soit pas le dernier et le processus de détermination du statut pourrait désormais se prolonger au-delà de la mi-2007, d’où une inquiétude croissante.

shqipe   srpski   русский

Kosovo: différer la détermination du statut n’est pas sans risque, Rapport Europe N°177, 10 nov. 2006

Plus la décision finale sera repoussée loin dans l’année 2007, plus le processus de détermination du statut du Kosovo risque d’échouer. Le Groupe de contact qui a parrainé ce processus doit au minimum approuver à temps la proposition de règlement que l’Envoyé spécial des Nations unies, Martti Ahtisaari, devrait présenter avant la fin du mois de janvier.

shqipe   srpski   русский

Une nouvelle constitution pour la Serbie : la démocratie en marche arrière, Briefing Europe N°44 , 8 nov. 2006

Le Premier ministre Vojislav Kostunica a gagné un énorme pari avec l’adoption de la nouvelle constitution serbe lors du référendum des 28 et 29 octobre. Cependant, plusieurs rapports dignes de foi indiquent que ce référendum présente des défauts et que les résultats ont été truqués. On ne peut pas dire que ce référendum ait été juste ou libre. La nouvelle constitution pourrait s’avérer être un progrès à l’opposé des valeurs européennes. Elle ouvre la porte à une centralisation accrue de l’État, à une réduction des droits humains et des droits des minorités, à la destruction de l’indépendance judiciaire et éventuellement à une dictature parlementaire. Le processus qui a permis d’adopter cette constitution illustre la façon dont Kostunica continue de transformer la Serbie en une entité plus proche de l’autoritarisme arbitraire que d’une démocratie libérale; pourtant, le référendum a été bien accueilli par le Conseil de l’Europe, l’Union européenne et les États-Unis.

русский

Une armée pour le Kosovo?, Rapport Europe N°174, 28 juil. 2006

À quelques mois d’une décision de la communauté internationale qui devrait faire du Kosovo un État, la planification dans le domaine de la sécurité ne tient pas le rythme. La communauté internationale devra éviter de créer un État faible ; le Kosovo devra se doter d’institutions adéquates pour assurer l’État de droit et l’inviolabilité de ses frontières ainsi que pour combattre le crime organisé transnational et le terrorisme.

shqipe   srpski   русский

Kosovo: le défi de la transition, Rapport Europe N°170, 17 févr. 2006

La question centrale du processus actuel de détermination du statut final est la création d’un Kosovo qui ait les meilleures chances d’acquérir une stabilité et un développement durables. Si un accord entre Belgrade et Pristina reste souhaitable en théorie, il est tout à fait improbable qu’un quelconque gouvernement serbe accepte volontairement l’indépendance, même limitée ou conditionnelle, pourtant nécessaire à une solution à long terme.

shqipe   srpski   русский
Résultats 1 - 10 de 17 Premier   Précédent   Suivant   Dernier