N’exigeons pas de renégocier l’accord avec l’Iran !
N’exigeons pas de renégocier l’accord avec l’Iran !

N’exigeons pas de renégocier l’accord avec l’Iran !

Dans une tribune au « Monde », l’ancien conseiller de Barack Obama appelle l’Union européenne et la France à ne pas céder face à Donald Trump, qui veut revenir sur le compromis conclu avec Téhéran.
 

Nul ne s’aventurerait à imputer à Donald Trump une quelconque vision stratégique, tant lui manquent le jugement et même la simple patience nécessaires. Instincts et impulsions, en revanche, le président américain en a à revendre, au premier rang desquels la volonté de systématiquement défaire l’héritage de son prédécesseur, qu’il s’agisse du plan de réforme du système de santé, de l’accord climatique de Paris ou de l’ouverture vers Cuba. Dernière en date de ses cibles, et non la moindre : l’accord nucléaire conclu le 14 juillet 2015 avec l’Iran. Parce qu’il fut négocié et conclu avec des partenaires européens, et parce qu’il en va de la sécurité de l’Europe, la France a un rôle central à jouer dans sa préservation. Le 18 septembre, lorsqu’il rencontrera son homologue américain, le président Emmanuel Macron aura une bonne occasion de le faire savoir.

Après avoir passé des mois à revoir chaque détail avec nos collègues européens, russes, chinois et français, nous sommes parvenus à un résultat atteignant tous nos objectifs fondamentaux

Candidat, Trump répète à l’envi qu’il s’agit du pire accord jamais négocié et jure qu’il le supprimera une fois élu. Installés à la Maison Blanche, ses conseillers, plus avisés, officiels ou officieux, concluent à raison qu’un renoncement unilatéral transformerait un geste prétendument hostile à l’Iran en cadeau inespéré à la République islamique, isolant Washington plutôt que Téhéran et permettant à cette dernière de se présenter en victime innocente.

Une alternative s’esquisse : jurer la main sur le cœur qu’il ne s’agit pas d’oblitérer l’accord avec l’Iran (Joint Comprehensive Plan of Action, JCPOA), mais au contraire de chercher à l’améliorer en réparant ses failles et de mettre la pression sur l’Iran pour qu’elle obtempère. Au menu de ces déficiences présumées : les violations iraniennes à répétition ; le délai d’expiration trop court de certaines contraintes imposées au programme...

Read the full article at Le Monde.

Philippe Errera
Draft text for reviving the 2015 nuclear agreement as shared by France's lead negotiator in February. Philippe Errera
Briefing 87 / Middle East & North Africa

Is Restoring the Iran Nuclear Deal Still Possible?

Though hope is fading, the U.S. and Iran may still be able to revitalise the 2015 accord on Tehran’s nuclear program. Should they falter, they should pursue more modest interim goals rather than allow the risk of confrontation to grow.

  • Share
  • Save
  • Print
  • Download PDF Full Report

Subscribe to Crisis Group’s Email Updates

Receive the best source of conflict analysis right in your inbox.